Translate

lundi 27 décembre 2010

Pierre Corthay, bottier pour homme

La récente série d'émissions "Sur mesures, Au service de l'artisanat" visible sur TV5 MONDE nous permet de voir ou revoir (pour les fidèles) avec ce premier épisode le bottier Pierre Corthay oeuvrant dans son atelier. Emission également visible ici.

EPISODE 1 : Pierre Corthay, Bottier pour homme
Pour Pierre Corthay, bottier pour hommes, la meilleure façon de marcher a été son tour de France au sein de l'association des compagnons du devoir. La suite : une boutique, mieux, un lieu à Paris où il transmet son savoir et dont l'activité principale est la fabrication de souliers pour hommes sur mesure.




copyright © TV5 MONDE

-


lundi 20 décembre 2010

Un artisan dans son quartier : Pas de place pour la demi-mesure !

Article paru dans "NOTRE 6EME", journal du 6ème arrondissement de Paris daté de décembre 2010. L'article original est également visible ici.



Cliquer sur l'image pour l'agrandir

-

vendredi 17 décembre 2010

80.000 visites

Le cap des 80.000 visites vient d'être passé !

Merci à tous pour votre fidélité !

J'ose espérer que 2011 me permettra d'être plus présent à l'ecriture de ce blog.


-


lundi 20 septembre 2010

Pierre Corthay Bottier

Vidéo publiée en mars 2010 sur le site de CigaleTV (visible ici).

Après six années de Tour de France des Compagnons du Devoir, Pierre Corthay travaille 2 ans au sein de la maison John Lobb ou il se perfectionne dans les techniques très particulières de la botterie de luxe.
Puis 5 années comme chef d'atelier chez Berluti l'amène tout naturellement à ouvrir sa propre maison à Paris.




copyright © CigaleTV

-


lundi 6 septembre 2010

70.000 visites

Le cap des 70.000 visites vient d'être passé ce dimanche 5 septembre 2010 !

Merci à tous pour votre fidélité !


-


vendredi 3 septembre 2010

Les secrets de la chemise sur mesure

Article paru dans l'Express ainsi que sur leur site le 25 juin 2010. L'article original est également visible ici.

Faite pour vous aller comme un gant, cette pièce du dressing masculin est un luxe, dont seuls quelques tailleurs assurent la pérennité. Enquête dans ces maisons de haute confection.

Se faire réaliser une chemise sur mesure est une expérience aussi délicieuse que douloureuse. Car, si en prêt-à-porter, on se contente de vous demander la taille de votre col et parfois, la longueur de vos bras, la même démarche en sur-mesure exige que vous passiez deux heures entre les mains d'un tailleur, qui toisera en détail plus d'une vingtaine de points de votre anatomie. Expérience qui aurait plutôt pour effet de persuader le premier Brad Pitt venu qu'il est en réalité plus proche de Quasimodo. "Nous n'y pouvons rien, explique, un brin fataliste, Jean Grimbert, directeur de la maison Arnys, l'homme parfait n'existe pas. Nous avons tous une épaule plus haute que l'autre, un bras imperceptiblement plus long, un cou un peu maigre ou son contraire, une façon de nous tenir plus ou moins voûté... et c'est bien pour compenser cette somme de petites anomalies que ceux qui ont un jour goûté aux joies de la chemise sur mesure ne peuvent ensuite plus s'en passer." Le monsieur sait de quoi il parle. Son père, Léon, était chemisier, son grand-père Jankel l'était aussi. A en croire Chatolufsen.blogspot.com, le blog spécialisé dans la chemise en "grande mesure", il serait l'un des sept spécialistes de l'objet en France, et il peut se targuer, en tout cas, d'avoir pris régulièrement, dans son magasin de Saint-Germain-des-Prés, les mesures de François Mitterrand, d'Yves Saint Laurent ou de François Fillon pour leur confectionner ses fameuses chemises.

Les boutonnières, un détail que les amateurs apprécient particulièrement

Le budget à prévoir pour l'une de ces beautés en coton, soie, lin ou cachemire? Pas moins de 550 euros. Un luxe pérenne, puisque le fabricant met de côté un peu de tissu dans votre coupon pour les réparations d'usure possible au col ou aux poignets, mais un sacré investissement quand même! Sans compter qu'il vous faudra patienter. Chez Arnys, une fois passé les deux heures de choix de tissus, de formes et de prises de mesure sous l'oeil expert de Michel Korn, tailleur affecté à la chemiserie, vous devrez revenir essayer la toile, qu'on réajustera encore sur votre corps, puis attendre deux semaines afin que les ateliers tourangeaux de la maison livrent enfin l'objet du délice. A quoi reconnaît-on une chemise sur mesure? "A la délicatesse du travail, répond Jean Grimbert. Le col, les rabats, les gorges de la manche, le roulottage des bords, l'ourlet à points serrés: tout est monté et cousu à la main. Il en va de même pour les boutonnières, un détail que les amateurs apprécient particulièrement, et que nos ouvrières tourangelles réalisent avec une telle précision que ce sont de vraies broderies!"

Un vestiaire d'initiés... jusqu'aux initiales

A propos de broderie, justement, celui qui consacre un tel budget à cette pièce de son vestiaire a coutume d'y faire broder ses initiales. Si les tailleurs français trouvent un peu "m'as-tu-vu" la coutume américaine de les apposer sur les manches, ils conseillent généralement de les placer à gauche, un peu au-dessous de la poitrine, à la hauteur du troisième bouton. Le summum du chic étant pour eux de les faire broder de façon presque incognito sur un pan de la chemise. Chez Smalto, qui possède également un atelier de chemises sur mesure (comptez 750 euros pour un modèle de ville et trois semaines de délai), on vous propose même, moyennant une rallonge de 80 euros, de vous broder emblème ou écusson là où vous le souhaitez. Il n'est toutefois pas certain que votre couronne de vicomte sera à sa meilleure place sur vos pectoraux... Chez Ralph Lauren, qui dispose, dans son nouveau magasin du boulevard Saint-Germain, d'un salon d'essayage pour réaliser des chemises en semi-mesure (fabrication italienne, sept semaines de délai, moins de choix dans les tissus ou les coupes, mais des tarifs à partir de 300 euros...), l'une des caractéristiques est de faire disparaître le logo du joueur de polo qui figure habituellement sur la poitrine.

D'autres maisons de luxe s'y mettent

Preuve de l'engouement pour cette pièce du vestiaire masculin, le tailleur Zilli, qui fête cette année ses 40 ans, vient d'inaugurer un service de chemise sur mesure dans trois de ses boutiques dans le monde: à Londres, à New York et à Paris. Elle a pour cela fait l'acquisition il y a quelques mois d'un atelier à Bergame, en Italie, où sont finalisées les commandes. Ici, le processus diffère un peu. Toutes les mensurations nécessaires sont prises sur le client, puis celui-ci est invité à endosser un modèle parmi les cinq "chemises témoins", plus ou moins sport, cintrées ou habillées, qui correspond à sa taille en prêt-à-porter. Ce n'est qu'ensuite que le tailleur se livre à un jeu d'aiguilles et de croquis, rajoutant un peu d'aisance à la poitrine, suggérant lequel des 9 cols ou des 13 formes de poignet conviendrait au mieux, allant jusqu'à prévoir un demi-centimètre en plus sur la manche de l'homme habitué aux montres volumineuses. Il faudra ensuite à ce dernier opter parmi plus de 300 coupons de tissu aux subtiles variations de tissage et de qualité. Pour quel coton craquer, par exemple? Du Giza 45 à très longue fibre, en provenance du delta du Nil, ou du Sea Island, au toucher incomparablement soyeux et venu en droite ligne des plantations de la Barbade ou de la Jamaïque. Sur la chemise enfin choisie, et dix jours après l'essayage, Zilli se fait fort de livrer son ouvrage. Le tarif des premiers modèles, aux jolis boutons de nacre australienne, est ici facturé 650 euros. Mais vous avez toujours la possibilité de faire remplacer la nacre par des boutons en or ou même en pierres précieuses... Surtout si vous avez gagné au Loto.


copyright © L'EXPRESS

-


mardi 25 mai 2010

Charvet sur Wikipédia

Un excellent article sur la maison Charvet visible sur Wikipédia (cliquer ici) dont voici un extrait ci-dessous :

Charvet Place Vendôme


Charvet logo.png

Logo de Charvet Place Vendôme

Création1838
Fondateur(s)Christofle Charvet
Personnages clésAnne-Marie Colban, directrice générale, Jean-Claude Colban directeur général

Siège socialParis
Produit(s)chemises, cravates et costume sur mesure et prêts à porter
Site Webhttp://www.charvet.com/

Charvet est une société française spécialisée dans la fabrication de vêtements de haute qualité, notamment chemises, cravates, chemisiers, pyjamas et costumes, sur mesure et prêts à porter. Son établissement principal est situé 28 place Vendôme à Paris.

Fondé en 1838, Charvet a été le premier chemisier à avoir ouvert un commerce spécialisé. Depuis le 19e siècle, l'entreprise est spécialisée dans la fourniture de vêtements sur mesure aux rois, princes et chefs d'état. Elle a acquis une réputation internationale pour la haute qualité de ses produits et sa vaste palette de dessins et de coloris. Elle est également connue pour ses cravates et son nom est devenu un terme générique pour désigner une certaine qualité de soie destinée aux cravates.

En rapport avec sa longévité exceptionnelle, l'histoire de la marque est liée à celle de la mode. Des clients célèbres ont considéré leurs habitudes chez le chemisier comme un trait caractéristique de leur personnalité et des romanciers ont utilisé les connotations de la marque pour exprimer l'identité de leurs personnages.

lundi 24 mai 2010

vendredi 21 mai 2010

Bechtloff

copyright © Grimod de la Reynière

Bechtloff

CHEMISIER
GRANDE MESURE

Mörfelder Landstraße 65

60598 Frankfurt am Main,

DEUTCHLAND

Téléphone : +49 (0)69 61 64 01‎

http://www.dasmasshemd.de/


Agrandir le plan

-


lundi 17 mai 2010

Piccolo

copyright © Piccolo

Piccolo

CHEMISIER
GRANDE MESURE

via Chiaia, 41

80132 Napoli

ITALIA

Téléphone & Fax : +39 08 14 11 824

http://www.camiceriapiccolo.com/


Agrandir le plan

-


vendredi 14 mai 2010

60.000 visites

Le cap des 60.000 visites vient d'être passé ce jeudi 13 mai 2010 !

Encore merci à tous pour votre fidélité !


-


mercredi 12 mai 2010

Editorial de Monsieur n°82

UN PEU DE LEGERETE
Dans les boutiques, chez les responsables de collection des marques de prêt-à-porter, tout le monde le note, les hommes veulent de la légèreté. Vestes non doublées, tissus techniques sont la tendance et pas seulement pour l’été.
L’automne aussi sera léger. Dans le profond courant vintage, les amateurs recherchent eux aussi la légèreté mais d’une autre forme « superleggera », ai-je envie de dire en empruntant ce terme aux fabricants de bolides italiens. Plus question de poids ici mais d’esprit. Avant, tout le monde était plus léger. Des constructeurs automobiles aux fabricants de bagages ou de bateaux, on n’avait souvent que l’obsession de la performance et du beau. Ni le design, ni le concept n’étaient alourdis par des considérations sécuritaires…
Dans le succès de ce courant, il y a certainement aussi ce qu’il évoque de liberté, d’inconscience. On pouvait prendre l’avion sans se livrer à un strip-tease grotesque, foncer sur la route un peu ivre et mourir au petit matin en encastrant sa Ferrari dans un arbre au bois de Boulogne. Certes, mais on avait le sentiment de vivre. Comme dit Floc’h, « on se fout de la modernité, ce qui importe c’est le plaisir ». Et le plaisir, notre époque en est si dépourvue que les hédonistes et les bons vivants sont condamnés à regarder vers le passé.

François-Jean Daehn
copyright © Monsieur

-


mardi 11 mai 2010

Monsieur n°82

copyright © Monsieur


Monsieur n°82 mai - juin 2010

est sorti en kiosque :

11 ÉDITORIAL Un peu de légèreté
16 CONFIDENCE C'est extra... conjugal !
18 L'OEIL Soirée Ralph Lauren
20 FLASH Montespan, le cocu magnifique
22 BLOC NOTES Tout sur tout !
30 STYLES DE VIE L'été sera POP
36 MONTRES Premières heures
38 ZOOM Le point G-Shock
40 MODERNE Garder ses points
42 PRATIQUE On passe à la couleur
44 ESCAPADE Redécouvrir Cannes
46 VESTIAIRE Poids plume, les matières légères
48 CARACTÈRES Le Swinging London de Floc'h
50 AU SECOURS Oh my God !
52 TENDANCE Le triomphe du vintage
62 MODE La magie des chaussures
73 CHAUSSURES Les échos du petit cordonnier
80 ANNIVERSAIRE Le temps selon Chopard
86 ARRIVAGE L'actualité des fins gastronomes
90 LABORATOIRE Osez fromage et vin blanc
94 ROSÉ L'été sera rosé
101 BOUTIQUES Les nouveaux rendez-vous
103 ÉLÉMENTS DE STYLE Le Trilby, la Memovox, le Tacco et la moustache
106 QUESTIONNAIRE Silvio Denz, PDF de Lalique

-


vendredi 30 avril 2010

Cifonelli


Cifonelli

TAILLEUR
GRANDE & DEMI MESURE

31, rue Marbeuf
75008 Paris

01 42 25 38 84

http://www.cifonelli.com/

Métro : Georges V ou Franklin D. Roosevelt


Agrandir le plan

-


mercredi 28 avril 2010

Pierre Corthay au 13h de Pernaut

Dans le cadre de la série sur les maîtres d'art, diffusé pendant le journal télévisé de 13h sur TF1, Pierre Corthay, maître bottier, a ouvert les portes de son atelier parisien.

Il y livre quelques secrets de fabrication et dévoile l'intimité de ce lieu magique qu'est le 1, rue Volnay. Là où tout a commencé...



copyright © TF1

-

vendredi 23 avril 2010

Massimo Paglia

Vidéo parue sur le site web du chemisier Italien Massimo Paglia.
L'originale est également visible ici.



copyright © Massimmo Paglia

-


jeudi 22 avril 2010

Massimo Paglia

copyright © Massimmo Paglia

Massimo Paglia

CHEMISIER
GRANDE MESURE

Via Eustachio Manfredi, 8

00197 Rome

ITALIA

Téléphone : +39 06 90 18 27 37
Fax : +39 06 90 75 720

http://www.pagliacamicie.com/


Agrandir le plan

-


mardi 20 avril 2010

Raymond MASSARO : le roi des chausseur

Vidéo parue sur le site web de CigaleTV le 5 septembre 2009. L'originale est également visible ici.



Raymond MASSARO : le roi des chausseur
MASSARO

2, rue de la Paix
75002 PARIS

01 42 61 00 29

-


lundi 19 avril 2010

Raymond MASSARO : le roi des chausseur

Article paru sur le site web de CigaleTV le 5 septembre 2009. L'article original est également visible ici.

Personne au monde, depuis un demi-siècle, ne peut, aux yeux des étoiles de la scène et de l'écran - et à leurs pieds - rivaliser en précision, en invention, en perfection avec Raymond MASSARO, fils et petit-fils de bottier.

Meilleur ouvrier de France et Maître d'Art, Monsieur MASSARO a choisi de passer la main à Philippe ATIENZA au terme d'une année d'étroite collaboration.
Une année pendant laquelle ils ont partagé les moments forts des collections, l'accueil de la clientèle particulière et renforcé une complicité nécessaire à la transition.

Philippe ATIENZA, meilleur ouvrier de France, à présent Directeur Général de la maison MASSARO, aura donc à cœur de perpétuer ce précieux héritage.

Raymond MASSARO : le roi des chausseur
MASSARO

2, rue de la Paix
75002 PARIS

01 42 61 00 29

-


mardi 23 mars 2010

Actualités Hervé N. sellier‏



47 rue Chanzy, Le Mans - Tél. : 02.43.41.47.89 - Mobile : 06.76.05.93.79
Boutique ouverte du mercredi au samedi de 10h à 19h30 & sur rendez-vous
www.herve-n-sellier.com

-


vendredi 19 mars 2010

Les souliers d'Albo

Un excellent reportage des nouveaux ateliers John Lobb Paris réalisé par Albo est à visiter ici !

mardi 16 mars 2010

Ayez la pape attitude !


La livraison tant attendue !
Cliquez sur l'image pour l'agrandir !



Emballage en papier de soie...
Cliquez sur l'image pour l'agrandir !



... plié avec grand soin !
Cliquez sur l'image pour l'agrandir !



Mot sympa, carte de visite à conserver et les mi-bas.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir !



Les rouges pour faire comme le pape ou les noirs pour plus de discrétion !
Cliquez sur l'image pour l'agrandir !



Y a plus qu'à...
Cliquez sur l'image pour l'agrandir !

Le tout disponible par correspondance ici.

-

lundi 15 mars 2010

Sommaire du "Métiers d'Art" spécial tailleurs

Métiers d’Art consacre un numéro aux tailleurs.

Le mythe absolu de la mode masculine.



Quand la technique de la coupe transforme le sur mesure en « art total », pas de doute on a affaire au tailleur. Ce professionnel discret met son savoir-faire rigoureux au service du confort et de l’élégance. Un mythe qui hante l’imaginaire de la mode masculine…


Un dossier complet sur le métier de tailleur


L’histoire.
Retour aux sources avec des images d’archives et des anecdotes.


Les techniques.
Des clefs simples pour comprendre les savoir-faire.



Les acteurs.
Immersion dans les ateliers… Des passionnés expliquent leur métier.


Le marché.
Le point sur l’économie du secteur, les débouchés, les formations.


Horizons.
Place à la création !



Repères pratiques.
Conseils d’élégance et carnet d’adresses.


Mais aussi…

Innovation : Du nouveau chez les drapiers. Fibres rares et nanotechnologies étoffent les liasses de tissus.

Rencontre : Udo Edling, designer du vêtement, répond à nos questions et se prête au jeu du carnet d’inspiration.

International : Savile Row. Reportage à Londres, la capitale du bespoke.

Visite privée : Les ateliers costumes de l’Opéra Bastille.

Galerie-Collection : Fleurs et de broderies pour plonger dans les vestiaires masculins du XVIIIe siècle.

À la loupe : Confection d’une « tenue historique » chez le tailleur de l’École militaire. À découvrir au fil des essayages.

-


vendredi 12 mars 2010

Métiers d'Art

Grand amateur des métiers artisanaux et d'art,

Je ne peux que vous conseiller de vous procurer le dernier numéro du magazine "Métiers d'art" concernant les tailleurs !



Métiers d’Art n°250

Mars-avril 2010, 100 pages, 8,50€

En kiosque ou à commander ici.

-


jeudi 11 mars 2010

Editorial de Monsieur n°81

BORN IN USA
Peu de pays ont encore un style vestimentaire original, en Europe en tout cas. Il y a bien sûr les Autrichiens du Tyrol, mais cela confine au folklore et l’élégance italienne s’est bien assagie… En revanche, les Américains sont fermement ancrés dans leur style et leurs grandes marques savent le faire évoluer avec subtilité sans le trahir. Brooks Brothers, Gant, Tommy Hilfiger, Arrow,
Timberland, Calvin Klein, sans parler des géants du jean, Levi’s, Wrangler. Toutes sont devenues des marques mondiales en exportant leur vision de l’homme. Une seule a cependant poussé cette démarche jusqu’à en faire un univers complet. Un univers aussi vaste et complexe que l’Amérique elle-même avec son brassage de cultures unique, ses icônes aussi différentes que Buffalo Bill, Capone, Gatsby, les surfers californiens, les joueurs de baseball, les acteurs mondialement connus d’Humphrey Bogart à Harrison Ford. Une seule a su puiser dans toutes ses cultures, néo-européennes, britanniques, indiennes… western. Cette maison, n’est pas la plus ancienne, elle a juste un peu plus de 40 ans d’existence, mais elle est la plus grande. Elle a été créée par un jeune homme sans fortune qui depuis l’origine incarne l’Amérique avec un grand A. Une Amérique rêvée et qui aime se voir ainsi. Cet homme, c’est Ralph Lauren. Dans le monde de la mode au moins, c’est Monsieur Amérique.

François-Jean Daehn
copyright © Monsieur

-


mercredi 10 mars 2010

Monsieur n°81

copyright © Monsieur


Monsieur n°81 mars - avril 2010

est sorti en kiosque :

9 EDITORIAL Born in USA
10 CONFIDENCE Itinéraire d'un soulier gâté
16 FLASH Nietzsche pour les paresseux
18 BLOC NOTES Tout sur tout !
28 STYLE DE VIE Military Spirit
34 QUIZ Bêtes de mode
36 MONTRES Sport chic
38 MODERNE Sport en chambre
40 DETAIL Un costume en velours rouge
42 AU SECOURS Un peu de tenue
44 CHOC Kanuhura mon amour
46 CHOC Un Open Deluxe
48 VISITE GUIDEE Le monde de Monsieur Lauren
56 MODE Aux portes du désert
68 STYLE Mad Men, c'est chic !
74 PASSION Planète polo
82 DECRYPTAGE Le luxe,(le vrai) roi du polo
88 SAGA La Martina, from Argentina, with love
92 AUTO Le luxe fait toujours avancer l'automobile
96 MONTRES 2010 un bon cru pour les montres
102 MIXOLOGIE Le cognac nouveau
106 ADRESSES
108 BOUTIQUES Les nouveaux rendez-vous
111 ELEMENTS DE STYLE Audi A8, les lunettes DITA...
113 CLUB MONSIEUR Mangas, tailleur sur-mesure
114 QUESTIONNAIRE Giuseppe Santoni...

-


vendredi 5 mars 2010

En grande pompe

On vient tout juste de m'avertir de la création d'un nouveau forum consacré aux souliers, vêtements et à l'élégance.

Son adresse : http://engrandepompe.forumpersos.com/forum.htm

Souhaitons longue vie à ce nouveau forum en espérant qu'il ne devienne pas avec le temps le miroir de celui qui a contraint sa création !!!

-


mardi 2 mars 2010

Déjà 5 ans...

"Les lundi 15, mardi 16 et mercredi 17 mars 2010, l'Association Formation Tailleur ouvre ses portes de 10h à 18h.

Exceptionnellement, cette année, vous pourrez découvrir, outre le métier de tailleur sur mesure pour homme, plusieurs autres métiers artisanaux liés au secteur de la mode (couturier, bottier, chapelier, entre autres).

En effet, le 15 mars 2010, cela fera exactement 5 ans que l'AFT existe, et nous avons voulu, pour fêter dignement cet événement, célébrer l'artisanat d'art de la mode en général.

Nous vous invitons donc à venir fêter cet anniversaire avec nous lors de nos Journées Portes Ouvertes."



=


vendredi 19 février 2010

NORMAN VILALTA

copyright © Vilalta

NORMAN VILALTA

BOTTIER

Enric Granados, 5

BARCELONA

ESPANA

Téléphone : +34 933 234 014

Mobile : +34 645 655 624

Mail : info@normanvilalta.com

Web : http://www.normanvilalta.com/

Le bottier espagnol qu'il vous faut absolument visiter lors d'un week end à Barcelone...



Agrandir le plan

lundi 8 février 2010

Djay, tailleur de costards...

Interview du tailleur Djay par les reporters de NEC PLUS ULTRA. Cette vidéo est également visible sur son site, ici.

On retrouve Djay en pleine forme, fidèle à lui même. Certains le trouve beau parleur, d'autres apprécient son franc-parler. En tout cas il ne laisse pas indifférent...

Par contre autant je suis d'accord avec lui sur les politiques, autant je le trouve assez injuste envers nos contemporains. Il pourrait au moins citer François Fillon dans les hommes politiques bien habillé du moment. Monsieur Fillon est en plus client en grande mesure, pas dans son atelier certes, mais chez un concurrent, ceci expliquant peut être cela !





copyright © Djay

-


vendredi 5 février 2010

50.000 visites

Le cap des 50.000 visites vient d'être passé ce vendredi 5 février 2010 !

Encore merci à tous pour votre fidélité !

J'en profite pour vous demander de me faire parvenir (si vous en avez) des photographies de souliers mesure afin que je puisse les insérer sur le site...


-


mardi 2 février 2010

Moi, mes souliers par Pierre CORTHAY

Ancien reportage consacré aux métiers, intitulé "Moi, mes souliers", où l'on retrouve Pierre CORTHAY dans son atelier de la rue Volnay...

Nostalgie, nostalgie...




Version courte

-


Version longue

-


lundi 1 février 2010

John Lobb London

copyright © John Lobb London

JOHN LOBB LONDON

BOTTIER

9 St. James's Street

London SW1A 1EF

ENGLAND

Téléphone : +44 20 7930 3664

Fax : +44 20 7930 2811

Mail : enquiries@johnlobbltd.co.uk

Web : http://www.johnlobbltd.co.uk

Adresse historique de John Lobb où la famille descendante du créateur fabrique toujours à la main des souliers aux mesures du client.

jeudi 28 janvier 2010

Corthay en mesure

Richelieu balmoral bi matière,

Bout droit rapporté,

Box calf noir & galuchat non poncé noir également,

Cambrure pincée,

Talon de 3 cm,

Bout effilé à méplat et dos de viole,

Caractérisent ce modèle.


Cliquez sur la photo pour l'agrandir !



Cliquez sur la photo pour l'agrandir !



Cliquez sur la photo pour l'agrandir !


Cliquez sur la photo pour l'agrandir !



Cliquez sur la photo pour l'agrandir !


Bruno, plus connu sous le nom de Sybarite sur les fora, m'a autorisé à poster les photographies de sa paire mesure Corthay.

Merci à toi Syb !

-


mardi 26 janvier 2010

Le slow luxe...

Court reportage passé sur la chaine TV France 24, l'actualité internationale 24 heures sur 24.

On peut y voir Fred PINEL, fondateur de la marque éponyme, célèbre pour ses créations de malles artisanales colorées et Pierre CORTHAY, bottier et créateur d'une ligne de prêt à chausser.

On remarquera que le discours de Fred PINEL est très juste :

"Il faut éduquer les gens (...) ça fait 10 15 ans qu'il y a une course au prix et à la rentabilité (...) les gens se font duper, et on ne leur explique plus réellement ce qu'ils achètent."

Et le commentateur de répliquer :

"les nouveau riches n'ont pas les références et achètent les grandes marques parce que c'est cher !"

Et oui, chers lecteurs, ne privilégions pas les produits parce que c'est cher mais parce que vous savez qu'un artisan derrière ce produit, aura mis tout son savoir faire et travaillé des heures pour vous satisfaire.




copyright © France 24

-


jeudi 21 janvier 2010

Le bottier du prince Charles a rencontré ses clients «sur mesure»

Article paru dans le journal LA TRIBUNE DE GENEVE du 29 septembre 2009. Article original lisible également ici.

SOULIERS | En visite à Genève hier, le descendant du bottier anglais John Lobb a pris ses commandes.

copyright © L. Guiraud


Le chausseur William Lobb. «Je me déplace de ville en ville à travers le monde voir les clients, et sur rendez-vous. C’est inclus dans le service», explique-t-il.

CHRISTOPHE PONZIO | 29.09.2009 | 00:00

Une feuille de brouillon blanche posée sur une planche en bois, un mètre, un crayon, et le tour est joué. Ou presque. William Lobb, arrière-arrière petit-fils du célèbre bottier anglais John Lobb, était de passage hier à Genève, rue de la Tour-de-l’Ile, pour rencontrer ses clients. Sans dédicaces toutefois, même si la maison londonienne a chaussé certains Pulitzer ou Sinatra, et aujourd’hui encore la reine d’Angleterre et le prince Charles.

William Lobb s’est donc contenté de prendre une quinzaine de mesures, première étape du processus de fabrication à la main d’une paire de souliers d’exception. Il durera six mois.

Car concevoir des chaussures sur mesure n’est pas une mince affaire. «Je me déplace de ville en ville à travers le monde voir les clients, et sur rendez-vous, explique William Lobb. C’est inclus dans le service.»

Ils ne sont en effet plus qu’une poignée de bottiers à perpétuer la tradition, les autres s’étant tournés vers une production industrielle. Et les clients, aussi prestigieux soient-ils, ne courent pas les rues. Même à l’heure du déjeuner. Un seul rendez-vous était planifié à Genève. Gary Levy, le propriétaire de la boutique Brogue qui l’accueillait, avait donc envoyé quelques invitations.

Faire partie du club

Richelieu, Derby ou William – noms des principaux modèles – noirs ou bruns, et toujours en cuir, les escarpins Lobb sont tout sauf modernes. «Nous prenons soin des valeurs traditionnelles que la famille avait lors de la création de l’entreprise en 1849, explique William Lobb, 43 ans, qui a pris le flambeau depuis ses 18 ans. C’est cette continuité que les gens apprécient. Ils cherchent aussi à faire partie du club des célébrités qui portent nos chaussures.»

Une fois les mesures prises, William Lobb dessine la forme du pied pour qu’elle soit ensuite façonnée par l’artisan formier, toujours à la main, dans une bûche de charme blanc. C’est à partir de là que les différentes pièces de la chaussure seront assemblées pour créer le soulier, qui pourra repartir aux ateliers londoniens, une fois la livraison faite, pour des ajustements.

Plus de 4500 francs

A Genève, les clients sont peu nombreux, discrets et préfèrent souvent se rendre directement aux ateliers de Londres, où trente artisans travaillent. Hier, deux habitués ont finalement passé commande. L’un pour quatre paires, l’autre pour une.

Un sacré investissement, puisqu’il faut débourser plus de 4500 francs pour porter ces petits bijoux aux pieds! «C’est mythique, un peu comme une Rolls-Royce faite sur mesure, lâche Valentin Faleni, hôtelier de 34 ans, et client de la boutique. C’est dix fois plus qu’une belle paire en cuir standard!» Peu importe, puisque le célèbre bottier attend quatre clients demain. A Zurich cette fois-ci.

-


LinkWithin

Related Posts with Thumbnails